Le Grand Globe (extrait)

    Paris, 1er Décembre 1783, le jardin des Tuileries est noir de monde. La haute société parisienne est venue en nombre. Il est important aujourd’hui d’être ici présent, de s’y montrer, d’y être vu. Les femmes ont revêtu et ajusté leurs plus belles toilettes, afin d’être de l’évènement dont parle le tout Paris. Les circonstances sont exceptionnelles. En ce Siècle des Lumières, l’avancée fulgurante des sciences et des découvertes est à l’honneur. Une compétition enflamme particulièrement le public, celle qui se joue à la conquête des airs, entre La Montgolfière et La Charlière. L’envol, au printemps précédent, du ballon des frères Montgolfier, gonflé à l’air chaud, avait été reconnu par l’académie des sciences. Depuis cet exploit, la France était atteinte de « ballomanie ». D’autant qu’un autre enjeu se disputait quant aux techniques de propulsion. Le baron Melchior de Grimm écrira : « Dans tous nos cercles, dans tous nos soupers (…) il n’est plus question que d’air atmosphérique, de gaz inflammable, de voyages aériens… ». Ce gaz inflammable à la mode, généré par électrolyse de l’eau, Lavoisier devait le baptiser hydrogène.

Aucun commentaire:

Lilybulle! un nom prédestiné pour y poser ma bulle, dimanche 26 mai prochain, jour de la fête des mères. CHARLES avait imaginé le faire...